Victor Santos Rodriguez

Victor Santos Rodriguez

Diplômé de l’Université de Genève, Victor Santos Rodriguez est membre fondateur et Président de l’Association Jet d’Encre. Mû par une volonté inébranlable de briser les tabous et déconstruire les idées reçues qui desservent le débat public, ce véritable passionné de Relations Internationales s’attaque volontiers aux sujets les plus sensibles. La lutte contre les schémas de pensée occidentalo-centrés est à cet égard cardinale dans sa démarche. À travers son engagement quotidien au service de Jet d’Encre, Victor cherche à promouvoir le pluralisme, le débat d’idées et l’esprit de dialogue qui constituent à ses yeux des maillons essentiels d’une société saine et prospère. Rencontres, échanges et découvertes, Jet d’Encre est avant tout pour lui une chance de vivre une aventure profondément humaine. Il termine actuellement sa Maîtrise en Relations Internationales à l’Institut de Hautes Études Internationales et du Développement (IHEID) à Genève.

Article(s) de Victor Santos Rodriguez

    Pourquoi l’UDC aime tant (stigmatiser) l’Islam

    11 septembre 2014 , par et

  • MINARETT, MINARETTE, VERBOT, VOLKSINITIATIVE, INITIATIVE MINARETTVERBOT, SVP, UDC,
  • Le vote sur l’interdiction des mina­rets? Raté. Ça, c’est presque de l’histoire ancienne. Aussi sur­pre­nant qu’il puisse y paraître, nous sommes ici en plein dans l’Argumentaire offi­ciel en faveur de l’initiative « contre l’immigration de masse » votée le 9 février der­nier. On peine évidem­ment à sai­sir en quoi la place de l’Islam en terre hel­vé­tique ait pu consti­tuer un enjeu majeur de cette vota­tion. Pour­tant, si l’UDC a tenu à mettre en avant ce thème dans son plai­doyer, ce n’est ni une erreur, ni un hasard. Agi­ter l’épouvantail musul­man entraîne des retom­bées aux urnes. Et ça, le parti blo­ché­rien l’a bien compris…

    Lire la suite →

    SHARON | De l’indécence de saluer la mémoire d’un criminel

    17 janvier 2014 , par et

  • © GPO/ Flash 90
  • Depuis l’annonce de son décès samedi der­nier, les hom­mages de la classe poli­tique inter­na­tio­nale ne cessent d’affluer, lar­ge­ment relayés par les médias. Mais quelle figure peut-elle bien sus­ci­ter les témoi­gnages de com­pas­sion d’Obama, Biden, Kerry, les Clin­ton, Bush, Hol­lande, Came­ron, Blair, Mer­kel, Ber­lus­coni, Pou­tine ou encore le Secré­taire géné­ral des Nations unies? Non, non, il ne s’agit cette fois plus de Nel­son Man­dela. Ça, c’était il y a un mois, et c’est déjà oublié. Hier, on regret­tait la perte d’un grand huma­niste; aujourd’hui, on pleure la mort d’Ariel Sha­ron. Comme quoi, en poli­tique, les limites du cynisme ont peine à être tracées…

    Lire la suite →

    Juan Carlos Valerón, un génie oublié par l’Histoire

    16 septembre 2013 , par

  • (c) aupadeportivo.com
  • Ner­veux. Tel est mon état au moment d’entamer cette entre­prise essen­tielle à mes yeux. Celle de rendre un juste hom­mage à l’une des per­sonnes qui aura sans doute le plus mar­qué, influencé mon exis­tence. Mais par où com­men­cer ? Et com­ment ? La tâche s’annonce en effet ardue, tant le génie de cet esthète du bal­lon rond ne se laisse pas aisé­ment cap­tu­rer par les tra­di­tion­nelles com­pi­la­tions You­Tube qui…

    Lire la suite →

    Noam Chomsky et la question du nucléaire iranien

    29 juillet 2013 , par et

  • Noam Chomsky (© Jet d'Encre)
  • Ven­dredi 26 juillet 2013, salle comble au Club suisse de la presse à Genève. Les jour­na­listes hel­vé­tiques et inter­na­tio­naux se sont dépla­cés en masse pour accueillir celui dont nul ne peut contes­ter le sta­tut de figure intel­lec­tuelle majeure de notre époque. Illustre lin­guiste et pro­fes­seur émérite au MIT, Noam Chom­sky est aussi connu pour son par­cours intel­lec­tuel engagé…

    Lire la suite →

    À quoi joue l’administration Obama en Syrie ?

    3 juillet 2013 , par

  • Deir al-Zor, mars 2013. © REUTERS/Khalil Ashawi
  • Le mer­credi 26 juin 2013, l’Observatoire syrien des droits de l’homme a annoncé que la barre sym­bo­lique des 100’000 morts, depuis le début du sou­lè­ve­ment contre le régime de Bachar el-Assad en mars 2011, avait été fran­chie. Des chiffres dif­fi­ci­le­ment véri­fiables, tant l’accès au ter­ri­toire syrien est limité, mais qui nous donnent néan­moins la pleine mesure de cette tra­gé­die humanitaire…

    Lire la suite →

    L’attentat de Boston : Chronique d’une compassion sélective

    19 avril 2013 , par et

  • (c) AP, Karim Kadim
  • Lundi 15 avril 2013, 14h50, heure locale. En une frac­tion de seconde, l’atrocité abso­lue vient éclip­ser la jubi­la­tion col­lec­tive; les cris de ter­reur sup­plantent la cla­meur enjouée, en un bat­te­ment de coeur. Une pre­mière défla­gra­tion reten­tit. Puis, une deuxième. Deux bombes arti­sa­nales viennent d’exploser en pleine foule, semant le chaos à quelques mètres de l’arrivée du mara­thon de Bos­ton. D’un souffle, trois vies sont empor­tées et une cen­taine de per­sonnes bles­sées. L’horreur de cet évène­ment enva­hit la Toile et ses réseaux sociaux…

    Lire la suite →

    Pourquoi toujours opposer Federer et Nadal ? Faisons la paix autour des valeurs !

    28 mars 2013 , par

  • © Cj/Cal Sport Media/ZUMAPRESS.com
  • Après sept mois loin des courts, Rafael Nadal marque un retour pro­di­gieux. Une finale et trois tour­nois rem­por­tés, bat­tant au pas­sage Roger Fede­rer, son éter­nel rival. Dans un réflexe natio­na­liste pri­maire, je décide de géné­reu­se­ment par­ta­ger mon extase avec tous les Fede­riens notoires pré­sents dans mon entou­rage. Appels, SMS, mes­sages Face­book, tweets, tout y passe ! Chaque échange me pro­cure un plai­sir intense. Une jouis­sance que je pense pou­voir pro­lon­ger à sou­hait sur ma terre d’adoption hel­vé­tique, ter­rain de chasse infini où les Fede­riens sont bien évidem­ment légion. Porté par l’euphorie, je pousse l’effronterie jusqu’à envi­sa­ger l’écriture d’un article…

    Lire la suite →

    Sans Michael Jackson, pas de Barack Obama

    7 février 2013 , par

  • Sans Michael Jackson, pas de Barack Obama
  • Nous sommes le 4 novembre 2008. Des scènes de liesse éclatent aux quatre coins du pays. Cris de vic­toire, embras­sades d’espoir, larmes de joie. De Har­lem à Atlanta, en pas­sant par Los Angeles, la com­mu­nauté afro-américaine exulte en ce jour his­to­rique pour les États-Unis d’Amérique. Près d’un siècle et demi après l’abolition de l’esclavage, et quarante-cinq ans après le fameux « I have a dream » du révé­rend King mar­quant le point d’orgue du Mou­ve­ment des droits civiques, l’élection de Barack Hus­sein Obama vient concré­ti­ser le rêve jusque-là chi­mé­rique de géné­ra­tions suc­ces­si­ve­ment asser­vies, ségré­guées et dis­cri­mi­nées au « pays de la liberté ». L’extase donc, à laquelle doit suc­cé­der le devoir de mémoire, l’hommage…

    Lire la suite →

    Qui a peur de l’Homme perse? Déconstruction de la psychose autour du nucléaire iranien [Partie 6]

    8 octobre 2012 , par et

  • © Mario Tama/Getty Images
  • La crise nucléaire ira­nienne ne cesse de s’aggraver, au point que l’extrême pola­ri­sa­tion des posi­tions qui s’affrontent aujourd’hui les rend de plus en plus irré­con­ci­liables. La pers­pec­tive d’une réso­lu­tion diplo­ma­tique semble ainsi s’éloigner inexo­ra­ble­ment. Pour frei­ner la pro­gres­sion de Téhé­ran vers une hypo­thé­tique acqui­si­tion de l’arme nucléaire, tous les moyens semblent désor­mais bons. Il convient néan­moins de s’interroger sur le bien-fondé des poli­tiques envi­sa­gées ou d’ores et déjà mises en oeuvre afin de répondre au “péril ira­nien”. D’abord, comme nous l’avons déjà sou­li­gné, les options pri­vi­lé­giées pour y faire face sont en dis­pro­por­tion totale avec la réa­lité de la menace que repré­sente la Répu­blique isla­mique d’Iran. En effet, des dis­po­si­tions prises sur la base d’inquiétudes dérai­son­na­ble­ment exa­gé­rées et de scé­na­rios apo­ca­lyp­tiques ne peuvent qu’être inadap­tées et poten­tiel­le­ment dan­ge­reuses. Ensuite, même si on s’accordait lar­ge­ment sur la gra­vité de la situa­tion et donc sur l’impérieuse néces­sité d’empêcher la nucléa­ri­sa­tion de l’Iran, il convien­drait tou­te­fois de ques­tion­ner la légi­ti­mité, l’éthique mais sur­tout l’efficacité des moyens employés pour atteindre cette fin.

    Lire la suite →