Grégoire Barbey
Voir tous les auteurs

Grégoire Barbey

Grégoire Barbey a la particularité de n’être titulaire d’aucun diplôme. Passionné de politique et de philosophie, il a effectué sa formation de journalisme au sein du journal économique et financier L'Agefi, où il a travaillé 4 ans jusqu'en juin 2016. Optant pour une approche libérale de la société, il est très actif sur les différents médias à sa disposition et prend régulièrement position pour défendre des thématiques qui lui tiennent à cœur. Inlassablement curieux et ouvert à la discussion, il multiplie les articles, tant dans son activité professionnelle qu’à titre personnel. Il espère modestement contribuer à la diversité des publications représentées sur jetdencre.ch et continuer à susciter le débat de façon agréable et intéressante.

Articles de Gregoire Barbey

Critique Médias 18 février 2017

Presse en résistance

J’ai sans doute une vision romantique de la presse. On peut m’en faire la critique et je l’accepte volontiers car j’en suis conscient. Mais je ne peux m’empêcher de croire que nous n’aurons pas d’avenir glorieux si nous ne nous affranchissons pas de l’argent, de la pression du rendement, des visions comptables à court terme, […]

Politique 8 mars 2014

Lettre ouverte à Monsieur Oskar Freysinger

Monsieur le conseiller d’État Oskar Freysinger, Vous vous êtes construit depuis vos débuts en politique un personnage. Vous vous êtes façonné une image, comme les plus grands hommes d’État l’ont fait avant vous (François Mitterrand en est l’exemple le plus parlant). Il y a toutefois une...

Politique 10 février 2014

L’aube nouvelle pour les pro-européens

Le peuple suisse a accepté l’initiative UDC « contre l’immigration de masse » à une très courte majorité (avec un écart inférieur à 20'000 voix). Les vainqueurs chantent déjà en chœur la fin de la politique européenne du Conseil fédéral. Une oraison funèbre qui n’a pas lieu d’être. Le rêve européen...

Société 10 janvier 2014

Michael Schumacher: entre l’absurde et la vie

Quand je vois ce qui arrive à Michael Schumacher, qui serait entre la vie et la mort pour un accident à ski alors qu'il est le plus grand champion du monde de Formule 1, je repense à Albert Camus et à son approche de l'absurde. La vie vaut-elle vraiment la peine d'être vécue? Cette interrogation, qui prend tout son sens dans le «Mythe de Sisyphe», me revient régulièrement à l'esprit. N'y voyez point de noires pensées de ma part...

Société 7 août 2013

Pierre Maudet et les administrés surveillés

Des caméras permettant de détecter les comportements suspects. C’est une possibilité envisagée par Pierre Maudet, ministre de la Sécurité à Genève. Qu’est-ce qui est suspect? C’est l’Etat qui le déterminera. Pour vous. Pour votre liberté et votre bien-être. Parce qu’on ne peut pas jouir de la vie sans une sécurité excessive, omnipotente, omnisciente. C’est la philosophie, en filigrane, de notre conseiller d’Etat. On peut néanmoins constater des divisions auprès de son propre camp, au PLR. De nombreux (anciens) Libéraux font part de leur scepticisme sur les réseaux sociaux. Ou en parlent volontiers en privé...