L'encrier Le 26 avril 2016

Poèmes de Nikolas A. Sevastakis. Trois traductions.

0
0
Poèmes de Nikolas A. Sevastakis. Trois traductions.

ΕΓΚΑΡΣΙΩΣ

 

Κατά βάθος

υπάρχει πάντα

μια ρωγμή

στα σπίτια και

στα σώματα

που ζουν με την ψευδαίσθηση

της Αιωνιότητας.

 

 

TRANSVERSALEMENT

 

Au fond

il y a toujours

une fissure

dans les maisons et

dans les corps

qui vivent avec l’illusion

de l’Éternité.

 

 

ΤΟ ΑΝΟΙΚΕΙΟ ΦΕΓΓΑΡΙ

 

Έστιψα το φεγγάρι

αυγό ζεστό

στο στήθος

βάφτηκε κίτρινο

κίτρινο

το αίμα μου έγινε

πουλί

και διέφυγε απ’ τους κυνηγούς του

 

 

LA LUNE INCONVENANTE

 

Je pressai la lune

œuf chaud

sur la poitrine

obtint la couleur jaune

jaune

mon sang devint

oiseau

et échappa de ses chasseurs

 

 

ΣΠΙΤΙΑ ΑΝΙΑΤΩΝ

 

Σπίτια

πουλιά αγκιστρωμένα

στο χρόνο

με τα βορινά

παράθυρα

αντίκρυ στο λιοπύρι

και τους ανθρώπους

καρφωμένους σε ανίατες θέσεις

με τις αχνές τους αναμνήσεις

τα σπίτια

πιο ακίνητα κι απ’ τα βουνά

κι απ’ την ίδια την κίνηση

τα σπίτια αειθαλή δέντρα

 

 

MAISONS DES INCURABLES

 

Des maisons

oiseaux pris au hameçon

du temps

ayant les fenêtres

coté nord

en face de la canicule

et les hommes

cloués à des positions incurables

avec leurs souvenirs blafards

les maisons

plus immobiles que les montagnes

que le mouvement même

les maisons – arbres persistants

 


Quelques mots sur l’auteur :

Nikolas Sevastakis est né à Samos en 1964 et a étudié les sciences politiques à l’Université Panteion (Athènes), ainsi que la théorie politique à l’Institut des sciences politiques de l’Université de Lyon. Sa thèse porte sur la critique heideggérienne de la technique et de la modernité. Il écrit de la poésie, des essais, des textes critiques, de la prose et se consacre aussi de temps à autres à la traduction. Depuis 1999, il enseigne la philosophie politique et sociale, tout d’abord à l’unité de sociologie de l’Université d’Égée et, depuis 2006, à l’unité des sciences politiques de l’Université d’Aristote de Thessalonique, où il vit actuellement.


 

Laisser un commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

À voir aussi...

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Jet d'Encre vous prie d'inscrire vos commentaires dans un esprit de dialogue et les limites du respect de chacun. Merci.