Droit à la ville : quelle fonction sociale pour les squats ? 3 septembre 2018 - 4 décembre 2019

Les squats jouissent globalement d’une mauvaise réputation dans notre système de représentations collectives. Nombreux sont pourtant les témoignages et les études qui relèvent leur fonction sociale, c’est-à-dire le rôle positif qu’ils peuvent jouer dans nos sociétés en tant qu’espaces d’expérimentation, de création, de résistance et parfois même de survie. Quoi que nous en pensions, le squat a le mérite d’interroger nos formes de vie et notre rapport à la ville. Dans le cadre de ce dossier, le squat est appréhendé comme un miroir dans lequel se reflète une multitude de questions sociales, telles que l’accès au logement et à la ville, la précarité ou encore la standardisation de la culture.

Société 4 décembre 2019

De la fonction sociale des squats

Les squats genevois ont presque tous disparu, mais la fonction sociale qu’ils assuraient demande encore aujourd'hui à être remplie. Charlotte Frossard et Victor Santos Rodriguez, membres du Comité de Jet d’Encre, en parlent dans une tribune publiée dans le journal Le Courrier dont le contenu est reproduit ici. Pour revigorer le débat, Jet d'Encre organise une conférence demain.

Coups de crayon 4 décembre 2019

Les squats à Genève

La disparition des squats à Genève vue par le dessinateur MASINO, dans le cadre de sa série "La Vie expliquée à ma fille". En quelques cases, il tente à chaque fois de déconstruire un peu plus une vision patriarcale verticale du lien père et fille.

Société 3 Sep 2018

Porteous occupé : l’occasion de réfléchir sur Genève

Depuis le samedi 25 août, le collectif « Prenons la ville » occupe Porteous, une ancienne station d’épuration laissée à l’abandon, dont les autorités du canton de Genève ont décidé de faire une institution carcérale. Les occupants cherchent à y établir un centre socio-culturel autogéré. Pour Victor Santos Rodriguez, la portée de cette controverse dépasse l’enjeu étroit de la future réaffectation des lieux. Porteous pose la question plus large du modèle d’espace urbain dans lequel notre société souhaite vivre.